A propos

A la fois revue de presse et regard critique sur l’actualité grecque, ce modeste blog a pour objet de donner la parole à l’accusé grec, dans le procès médiatique qui l’accable régulièrement depuis la faillite de la République hellénique.

Ou de parler de ce dont on ne parle jamais.

Les sources du blog sont multiples; chaque billet en cite au moins une qui soit vérifiable (tel ou tel point précis peut aussi être sourcé à la demande via les commentaires du blog le cas échéant).

Ce blog est parti du constat que certains points de vue n’étaient jamais relayés.

Il ne s’agit pas de tout défendre. Mais il y a  suffisamment d’articles de critique systématique sur la Grèce, y compris grecs (l’auto-dénigrement nihiliste et systématique est même le sport national des intellectuels grecs), pour laisser une petite place aux mal-pensants, et pour mettre en avant un autre point de vue.

Cela se traduit donc dans le choix des thèmes ou des articles.

C’est donc un « blog d’opinion ».

Une démarche que je juge plus franche, intellectuellement, plus honnête, que la prétendue objectivité de certains articles, blogs, sites… On peut croire en l’objectivité immanente. Je constate que chacun part d’un postulat, d’un goût, d’une sympathie, d’une certaine logique plutôt que d’une autre, d’une façon de penser, d’une façon de raisonner. Et de quelle objectivité parler quand en ces temps de crise où est né ce petit blog polémique, nous et notre portefeuille sommes tous concernés par l’Europe, la crise grecque, tous parties prenantes, tous engagés?

Pour le reste, puisque cette question m’est parfois posée, mes racines sont gauloises et grecques, du moins culturellement.

N’ayant aucun sympathie pour ceux qui, parmi les Grecs, ont trahi les leurs et mis la Grèce dans la situation où elle se trouve, mais  toujours amoureux assumé de ce magnifique paria de l’Europe.

Mon idée : que celui qui lise un article un peu trop acerbe sur la Grèce se dise : et si j’allais faire un tour sur « Europe Grèce », voir un autre point de vue, prendre une respiration, ou proposer un autre point de vue…

TD

Note sur les commentaires :

Vous pouvez laisser un commentaires sous les billets du blog. Les commentaires sont modérés a priori. Les commentaires (ou passages) insultants ou par trop excessifs,  discourtois, désobligeants, insinuations diverses ou attaques personnelles ne sont pas validés ou sont outrageusement censurés. De même que les commentaires répétitifs qui m’obligeraient à formuler indéfiniment les mêmes réponses sans rien apporter de plus au débat (ce n’est pas l’envie qui m’en manque mais le temps).

Pour me contacter :

Pour proposer une info à contre-courant du torrent de boue déversé sur le peuple grec ou pour me contacter, laissez un commentaire sous un article du blog.

Un commentaire n’ayant pour objet que de prendre contact ne sera pas publié pour préserver votre confidentialité. Merci de le préciser.

Publicités

6 commentaires pour A propos

  1. Emmanuel dit :

    Comment contacter Syriza en Francais ou en Anglais? Je suis alle sur leur site mais tout est ecrit en grec? Je recherche en particulier les mesures concretes qu’ils envisagent de prendre sur le plan budgetaire et le chiffrage de leur programme.

  2. basil dit :

    Bonjour je fais actuellement un travail sur la guerre greco-italienne de 1940-1941 en Grèce et je me suis basé de votre site internet https://europegrece.wordpress.com/2013/12/23/les-phalangistes-grecs/
    Mais je n’arrive pas à trouver les information nécessaire pour le citer. Pouvez vous me donner les références: Auteur(s)
    merci d’avance et bon week-end

    cordialement Basil

    • europegrece dit :

      Bonjour. La seule référence à mettre est « blog Europe Grèce » c’est pour cela que je cite mes sources à chaque fois. Bon week end

    • europegrece dit :

      Je cite les cahiers de réflexion de Métaxas; on peut les trouver en cherchant bien y compris sur internet; le journal de l’EON, accessible également sur internet numéro par numéro; un article sur la façon dont les réfugiés d’Asie mineure ont perçu la politique de rapprochement de Métaxas avec Ataturk, il y a un lien vers l’article scanné sur le billet; là où je ne cite pas de sources dans l’article, ce sont pour des faits que vous pouvez retrouver dans n’importe quel ouvrage (par exemple pour les tortures pratiquées par les italiens, il y a le livre d’André Kédros. La Résistance grecque : 1940-1944, l’ouvrage est assez ancien et très marqué à gauche, il y en a eu d’autres sur le sujet publiés plus tard)
      Je ne sais pas si vous êtes étudiant lycéen ou autre mais ne croyez jamais ce que vous lisez nulle part y compris ici; confrontez toutes les sources. Comme vous le savez sans doute dans tout ouvrage il y a une part d’information et une part d’idées de l’auteur qui se cachent derrière la façon d’accentuer, déformer (et parfois créer quand c’est malhonnête ou mal sourcé) des faits. Aujourd’hui la mode en histoire est de dé-construire les « mythes » jusqu’au détail au détriment à mon sens, de la construction d’une vue d’ensemble. bonnes recherches

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s