Elections de janvier 2015

Les élections législatives de janvier 2015 et la victoire de Syriza sont largement commentées par la presse francophone.

Je ne me sens donc pas le besoin de trop les commenter sur le blog, dont l’objet est de parler des aspects dont la grande presse ne parle pas.

Les mois qui ont précédé l’élection, le Premier ministre Samaras semblait avoir du mal à convaincre ses partenaires européens d’alléger les mesures qui pèsent sur la Grèce.

Même les opposants à Syriza espèrent que sa victoire provoquera un électrochoc chez les dirigeants européens, pour obtenir ne serait-ce qu’un petit allègement de la rigueur.

Nul ne peut mesurer les conséquences de l’arrivée au pouvoir de Syriza. Celles-ci dépendront largement de la question de savoir quelle sera la place donnée par Alexis Tsipras aux idéologues les plus obtus et les moins réalistes, aux franges les plus extrêmes de cette véritable nébuleuse fourre-tout qu’est Syriza.

Outre les questions économiques, se pose aussi la question de la politique de Syriza dans le domaine de l’immigration de masse, l’un des autres grands enjeux qui est en train de transformer le visage de la Grèce.

Advertisements
Cet article a été publié dans 9- Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s