Fermeture temporaire de la télévision publique grecque : causes et conséquences inattendues (mise à jour)

ert2Conséquence inattendue de la crise.

Selon les journalistes de la chaîne publique ERT, la fermeture soudaine de la télévision publique grecque (les chaînes ERT, NET, ERT WORLD, les chaînes publiques locales), va entraîner la perte de 2656 emplois.

A l’heure où nous écrivons, de nombreux Grecs se rassemblent devant la chaîne, tandis que ERT annonce l’extinction des signaux de la télévision publique, ville par ville. Mais l’émetteur d’Athènes fonctionne toujours (mise à jour du 11/06/2013 à 23h50 heure française: ERT n’émet plus du tout).

Le porte-parole du gouvernement grec a fait la liste des dépenses inutiles et des scandales générés,  selon lui, par la télévision publique. Il a indiqué que  la télévision publique grecque serait remplacée le plus rapidement possible par « un organisme de radio-télévision moderne, public – mais pas étatique, ni sous contrôle partisan ».

Cette dernière remarque est une allusion aux accusations de collusion de la chaîne publique avec certains partis de gauche.

ert1Le gouvernement a indiqué que le nouveau réseau fonctionnerait avec beaucoup moins de salariés, que certains salariés de ERT seraient repris, et que les archives audiovisuelles nationales, détenues par ERT, seraient conservées. Selon le porte-parole du gouvernement, le contribuable économisera ainsi 100 millions d’euros par an.

Selon certains, il s’agissait de satisfaire les exigences de la Troïka en terme de « dégraissage » de la fonction publique…

map2_lerosAnnoncée le 11 juin 2013 pour entrer en vigueur… le 11 juin 2013 à 24h, cette mesure aura aussi d’autres conséquences, d’ordre stratégique.

Pour des raisons tenant à leur éloignement géographique, la plupart des habitants de certaines îles grecques comme Léros, ne peuvent recevoir que les chaînes publiques ou… les chaînes turques.

La Maire de Léros, Michalis Kollias, a déjà protesté en ce sens.

Sans la chaîne publique grecque, beaucoup n’auront donc que les chaînes turques. Un point de plus pour le « soft power » turc.

Pour comprendre ce que cela signifie, nous renvoyons à cet article de Pierre-William Fregonese intitulé : « Le soft power à l’âge du tout médiatique. « 

La chaîne ERT WORLD est également très diffusée à l’étranger, au bénéfice de l’importante diaspora grecque.

En France elle était par exemple la seule chaîne grecque diffusée sur le bouquet de « Free. »

Quelles que soient les accusations, parfois justifiées, qui frappaient ERT, elle jouait donc un véritable rôle à dimension « nationale », pour les Grecs de Grèce, et du monde…

Si la décision est maintenue, espérons que la « nouvelle télévision publique » promise arrivera rapidement…

Mise à jour du 12/06/2013 :

Le gouvernement grec a annoncé que la nouvelle télévision publique grecque émettrait à compter de la fin du mois d’août 2013.

Des journalistes de ERT continuent d’émettre via Internet en streaming : http://www.ustream.tv/channel/greekeventstv

Comme pour appuyer les critiques du gouvernement grec vis à vis des chaînes publiques, une liste des salaires de certains journalistes de ERT circule sur Internet (certains de ces journalistes ont, depuis, quitté le public pour le privé); les salaires mentionnés sur la liste varient entre 60.000 euros et 340.000 euros par an : http://www.sigmalive.com/news/greece/50182

La restructuration de la télévision publique grecque faisait partie des objectifs posés par la « Troïka, » comme le prouve ce document du FMI datant de 2011: www.imf.org/external/np/loi/2011/grc/070411.pdf :

 « Greece: Fourth Review Under the Stand-By Arrangement and Request for
Modification and Waiver of Applicability of Performance Criteria, July 2011 
Closure of non-essential public entities and agencies (0.5 percent of GDP). 
We have already made progress in this area, with some 4,500 entities closed or merged under the “Kallikratis” local government reform. The focus will now shift to the more than 1,500 public entities under line ministries and in the social security sector.
We have already closed 77 of these entities and by mid-August we will pass legislation to close a further 40 small entities, merge 25 other small entities, and to close, merge or consolidate an additional 11 large entities with total current employment of 7,000 (including existing asset management companies; construction companies; and public television stations).“
.

Le gouvernement grec a peut-être considéré que cette méthode radicale était un moyen de réformer la télévision publique tout en prenant de court les mouvements syndicaux, très puissants au sein de cette institution.

La méthode choisie est peut-être aussi un moyen de prendre à témoin le reste du monde sur la brutalité des exigences de la Troïka.

Advertisements
Galerie | Cet article a été publié dans 5- Economie & Société, 8- Relations gréco-turques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Fermeture temporaire de la télévision publique grecque : causes et conséquences inattendues (mise à jour)

  1. de B dit :

    Les Grecs vont DEVOIR SE PASSER des conneries habituellement et largement diffusées par toutes les télés du monde ! C’est vraiment l’HORREUR, et les psychiatres vont avoir du boulot ! Vivement que ça nous arrive aussi !

    • europegrece dit :

      Disons que ERT n’était pas la pire des télés grecques.

      C’était peut-être une des moins pires.

      Bien qu’elle ait eu de gros défauts par ailleurs, outre un personnel pléthorique c’est vrai…

      Mais il est choquant de voir que la fermeture de la tv grecque suscite davantage d’intérêt que les enfants grecs plongés dans la pauvreté…

      • MIXALIS dit :

        ils veulent isoler un peu plus la Grèce en privatisant les médias ,et après ça nous auront que des gentils toutou de journalistes controlé par la troika

        • europegrece dit :

          On ne peut pas dire que la télévision publique était particulièrement critique envers le gouvernement de coalition.
          Mais il y avait des émissions culturelles intéressantes.
          Il faudra voir ce que sera la nouvelle tv publique annoncée pour fin août. Mais la moitié des salariés perdront leur travail malheureusement.

  2. Ping : La Télévision mobilise davantage que la misère généralisée… | europegrece

  3. Emmanuel dit :

    Bonjour, j’ai lu votre article sur les pomaques et la situation ‘ubuesque’ de la Thrace grecque. Je me demandais si la montée d’Aube Dorée pouvait avoir des incidences sur cette minorité musulmane, que ce soit les Pomaques, les Turcs ou les Tziganes de la région… Une idée ? (je suis journaliste et songe à me déplacer en Grèce dans les semaines à venir, potentiellement dans cette région frontalière avec la Turquie)

    • europegrece dit :

      Bonjour.

      Je pense que la problématique en Thrace, cela n’est absolument pas Aube dorée et que ce n’est pas du tout une problématique quotidienne. Même s’il est certain que certains voudront le faire croire, notamment les séparatistes/autonomistes turcophiles.

      En Thrace pour les musulmans, la problématique est entre ceux qui se disent turcs et ceux qui veulent rester pomaques ou tziganes, qui refusent d’être considérés comme turcs et qui se plaignent des pressions qu’ils subissent pour se dire turcs. La tension elle est là et pas ailleurs.

      Il pourrait être intéressant que vous rencontriez des Pomaques qui se sentent patriotes grecs comme Imam Ahmet du journal zagalisa kepoer@yahoo.gr
      téléphone 6988.448.432 (indicatif grec avant; je ne le connais pas, je ne connais que son journal via internet où j’ai trouvé ses coordonnées) ou le journaliste Sebaidin Karahodja qui tient aussi le blog natpresh: http://www.blogger.com/profile/15934271949691536752

      Souvent les journalistes occidentaux ne vont pas les voir et leur préfèrent les turcophiles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s