Aube dorée : chronique d’un ratage complet – pourquoi ses opposants sont aussi ses meilleurs militants. (+ mise à jour du 19/05/2013 et traduction d’une interview d’Iliopoulos)

Peut-on combattre l’extrémisme politique par l’hystérie, les approximations, voire les mensonges?

En Grèce, la question est posée.

Et tout se passe comme si les opposants à Aube dorée, s’étaient mis d’accord pour alimenter son discours.

En ce mois de mai 2013, les opposants politiques à Aube dorée et les médias grecs ont multiplié les bévues et les déclarations contre-productives, renforçant le parti nationaliste au lieu de l’affaiblir.

52237-vouli.17 mai 2013 – le « Heil Hitler » du député Pantzas (Syriza – gauche radicale) au Parlement

L’exemple le plus caricatural vient de nous être donné par les médias grecs, à propos du « Heil Hitler » prononcé trois fois au Parlement grec, le 17 mai 2013.

Sans avoir vérifié l’information, les premiers articles des journaux grecs étaient catégoriques : le cri aurait été proféré par le groupe parlementaire d’Aube dorée. « L’information » est désormais relayée par les médias internationaux, dont le journal Le Monde et l’Afp, via l’agence de presse grecque Ana. Celle-ci désigne d’abord Christos Pappas, député d’Aube dorée, comme étant l’auteur de ce cri (étant précisé que les écrits de jeunesse de Christos Pappas sur le national-socialisme le suivent comme autant de casseroles).

Très rapidement, le démenti tombera. Et en tout cas, la confusion la plus totale.

Selon le compte-rendu de séance rédigé par le Parlement grec, le cri de « Heil Hitler » fut en fait proféré par le député de Syriza Giorgos Pantzas (gauche radicale), après que le député d’Aube dorée Panagiotis Iliopoulos ait copieusement insulté le groupe parlementaire du Syriza et que le Président de séance (lui-même député du Syriza) ait invité les membres du parti nationaliste à quitter les lieux. Avant l’incident, le Président de séance avait reproché à Iliopoulos d’avoir désigné Alexis Tsipras sous le vocable « Mister Alexis » (en anglais), ce qui selon lui était insultant, entraînant la réaction du député d’Aube dorée.

Les propos ironiques du député Pantzas, tels que retranscrits dans les minutes, sont les suivants : « Sors aussi le pistolet pour nous tirer dessus! Heil Hitler! »

Pantzas, ancien comédien, admettra être l’auteur des propos suivants :« D’accord, n’allez pas non plus sortir un pistolet, allez-vous-en et Heil Hitler. »

Interrogé par la chaîne Skaï, il affirme avoir entendu quelqu’un d’autre prononcer le nom d’Hitler avant lui. Malgré les efforts de la journaliste pour lui faire dire qu’il l’avait entendu des rangs d’Aube dorée, il indiquera ne pas pouvoir dire d’où venaient ces propos (vidéo Youtube à 5mn40).

Sur la vidéo, il est impossible de distinguer l’auteur du cri, qui semble prononcé trois fois par une même voix d’homme, après quoi le président et son assistante, sur l’estrade, tournent la tête vers la gauche et demandent aux députés de gauche de se calmer (vidéo à 5mn 27). Juste avant, le Président de séance (lui-même membre de Syriza) avait demandé que plus rien ne soit retranscrit dans les minutes. Dans la foulée, les députés d’Aube dorée quittaient la salle.

Au début, Aube dorée avait accusé un autre député de Syriza, Stavros Kontonis, d’être l’auteur de ces propos. Celui-ci a démenti.

Quoi qu’il en soit, le compte rendu de séance du Parlement est là; il accuse non pas Aube dorée, mais un député de Syriza; il fait foi, et l’aveu du député Pantzas sur ses propos grotesques, a définitivement jeté le discrédit sur les accusations proférées contre Aube dorée…

L’exploitation de ce démenti ne s’est pas faite attendre: immédiatement, Aube dorée a diffusé le compte-rendu du Parlement sur son site, en se présentant comme victime des médias.

Tout son discours, basé sur le « seul contre tous », est alimenté par ce type d’approximations et d’accusations hâtives.

.
xrisi_avgi_mat_aftodioikisi. 1er mai 2013: le maire socialiste d’Athènes interdit la distribution gratuite organisée  par Aube dorée place Syntagma, en vue de la Pâques orthodoxe.

Une distribution réservée aux citoyens grecs. Les télévisions grecques  montrent des images de CRS bloquant un camion chargé de produits alimentaires tels que le traditionnel « tsoureki » (sorte de brioche pascale), des pommes de terre, et l’agneau pascal, devant des milliers d’Athéniens sans le sou. Ailleurs dans Athènes, d’autres camions qui roulaient vers la place sont arrêtés, leurs clés confisquées.

Aube dorée cède et invite la foule immense à se déplacer rue Deliyiannis, à l’ancien siège du parti. Il y aura foule malgré un soleil de plomb (et une température de 35 degrés) alors que la rue se situe à 15 kilomètres de la place Syntagma…

N’était-il pas préférable de laisser l’événement passer inaperçu, plutôt que d’offrir à Aube dorée une telle tribune? Quelle meilleure façon de rappeler   qu’Aube dorée finance et distribue de l’aide alimentaire grâce aux indemnités parlementaires, et aux fonds de l’état destinés aux partis  entrés au parlement?

Cette interdiction n’est-elle pas contreproductive? Pouvait-on exiger des bénéficiaires de cette aide d’y renoncer au nom de la non-discrimination, alors qu’ils se préparaient pour une fête, que beaucoup de Grecs n’avaient pas les moyens de fêter comme à leur habitude? Pourquoi avoir envoyé les CRS pour cette distribution, symbolique pour cause de fête de Pâques, alors qu’ils n’avaient jamais été envoyés pour interdire les précédentes « distributions d’aide aux Grecs » organisées jusque là?

Untitled2.1er mai 2013, toujours : le député d’Aube dorée Yorgos Yermenis, est accusé d’avoir frappé une enfant de 12 ans, alors qu’il tentait de s’en prendre au maire d’Athènes, en réaction à l’interdiction.

Sans vérifier l’information, les médias grecs la reprennent immédiatement en diffusant une vidéo qui pourtant ne  montrait pas l’agression.  Yermenis jure ses grands dieux ne pas avoir touché l’enfant, criant au mensonge.

Et dès le 3 mai 2013, les gardes du corps du maire admettront devant la Police avoir eux-mêmes bousculé  par mégarde la jeune fille, alors qu’ils tentaient d’interpeller Yermenis… De quoi alimenter les discours d’Aube dorée sur les « médias menteurs à la solde du pouvoir… »

Cette avalanche de fausses informations rapidement démenties, a persuadé certains Grecs qu’aucune information critiquant Aube dorée ne peut être prise d’emblée au sérieux, et qu’Aube dorée aura toujours une explication à tout…

.
12590059limghandler. 4 mai 2013 : un ministre grec prévoit d’interdire aube dorée.

Le journal grec « ta nea » rapporte les déclarations du  ministre de l’intérieur, Nikos Dendias, selon lesquelles « il est possible de définir des critères qui exluront l’existence des formations de ce type de notre système de partis. »

Là encore, on érige Aube dorée en martyr de la persécution politique, du « seul contre tous », du « tous pourris. »

L’on voudrait déclencher une réaction violente, que l’on ne s’y prendrait pas autrement.

A gauche

.
. Certains militants de gauche appellent à boycotter les entreprises qui vendent des produits alimentaires à Aube dorée pour ses distributions réservées aux Grecs.

Quel impact cela peut-il avoir sur le Grec de la rue?

fraoula1. Autre symbole : cette affiche de SYRIZA qui, sous des vers de Lorca, appelle à légaliser tous les immigrés (qui en Grèce sont clandestins, pour la plupart), et milite pour « des droits égaux pour tous ».

Dans un pays submergé par une immigration clandestine pauvre, est-ce le meilleur moyen de faire reculer Aube dorée?

L’affiche a été diffusée suite aux événements qui se sont produits dans le village de Manolada, où  des Grecs ont utilisé des fusils de chasse lors d’une bagarre les opposant à des immigrés clandestins.
Le secteur agricole grec est sous-mécanisé. Plutôt que développer les techniques modernes, beaucoup d’agriculteurs préfèrent encore  utiliser en nombre des immigrés clandestins sous-qualifiés, sous-payés, et sans papiers, qui se sont installés là avant la crise.

Conclusions

Les opposants à « Aube dorée » semblent tout faire pour la rendre chaque jour plus populaire.

A tel point qu’on peut légitimement  se poser la question : s’agit-il seulement de maladresse, ou y a-t-il également, parfois, un calcul politique derrière certaines décisions ?

Les partis traditionnels sont incapables de lutter contre  les vraies causes sociales de la popularité d’Aube dorée, à savoir :
–  la misère,
– et l’immigration clandestine de masse, qui bouleverse les équilibres et crée une angoisse identitaire chez les Grecs (cette immigration provient principalement de pays de l’organisation de la coopération islamique grâce à des accords sur les visas signés par la Turquie avec plusieurs autres pays membres).

Face à cette impuissance, certains partis tentent-ils de mettre en avant Aube dorée, pour déplacer le débat sur le terrain de la « lutte  contre le nazisme », ou « contre le fascisme »?

De s’ériger en héros de la démocratie?

Mais des partis qui ont détruit le pays, peuvent-ils  s’ériger en modèles de vertu démocratique?

La gauche radicale, de son côté, reste hantée par la peur d’affronter la question migratoire.

Chacun à sa façon  dresse un boulevard pour Aude dorée.

La presse étrangère y va également de son refrain, renforçant la crispation et la tentation de s’isoler face au reste du monde.

La Serbie des années 90 a montré ce que pouvait signifier l’isolement d’un pays balkanique sur la scène internationale : la destruction de l’intérieur ou le démembrement.

Espérons que les vrais amis de la Grèce sauront toujours faire la part des choses.

Aube dorée ne disparaîtra que lorsque les angoisses des Grecs trouveront une oreille attentive.

Par OJ & TD

Mise à jour du 19/05/2013 : Traduction d’une interview d’Iliopoulos

iliopouloszoomLe fait est qu’Aube dorée était d’abord un groupuscule, et certains de ses premiers membres ou cadres, des  marginaux attirés, dans les années 80 et 90, par l’esthétique et les écrits des régimes autoritaires des années 30. D’autres encore, se sont battus aux côtés des Serbes, en tant que volontaires, lors de la guerre de Bosnie, dans les années 90.

Le député Iliopoulos, à l’origine de la discussion ayant provoqué l’incident, fait également partie des députés d’Aube dorée ciblés pour leur passé, en raison d’une inscription « Sieg Heil » qu’il s’est faite tatouer sur le bras gauche à l’âge de 15 ans; il s’en est justifié lors d’une émission télévisée le 18 mai 2013, en indiquant que le tatoueur lui avait fait savoir que cela signifiait « Vive la victoire » , qu’il ignorait alors tout du contexte historique et qu’il l’enlèverait un jour

iliopoulosblueskyInterrogé dans une autre émission télévisée le 18 mai 2013 il répondra d’une façon qui résume assez bien la réponse donnée par Aube dorée à ce type de questions. Raison pour laquelle nous retranscrivons ici une partie de cette entrevue:

Interrogé sur la question de savoir s’il partageait les idées de Hitler, (vidéo, à 9mn 42) il répond:
« Moi, je suis un nationaliste grec et je vis en 2013. Si vous m’interrogez sur Hitler,  vous feriez bien de demander à M. Tsipras et à M. Koutsoumbas, et aux autres députés de Syriza et du KKE [parti communiste] s’ils condamnent Staline et la faucile et le marteau (…). »
Puis :
« Si vous voulez savoir si je condamne des crimes de guerre, bien sûr que je condamne des crimes de guerre. »

Interrogé ensuite sur la question de savoir  s’il rejetait l’hitlérisme et les crimes de Hitler, il répondra (à 11mn 34) :

« Pour moi il n’y a pas d’hitlérisme. Pour moi il y a un nationalisme populaire grec; je vis en 2013, je suis nationaliste grec, et la seule chose qui me préoccupe c’est ma Patrie. Si vous voulez retourner autant en arrière, 70 ans avant, Hitler a été combattu par le Mouvement de jeunesse de Métaxas que je ne suis absolument pas prêt à renier, ni Ioannis Métaxas. Beaucoup de gens nous considèrent, en tant que membres d’Aube dorée, comme descendants de Ioannis Métaxas. Et je vous informe que le mouvement de jeunesse de Métaxas et l’armée bâtie par Métaxas, qui avait une idéologie très proche de Hitler, ont été ceux qui ont combattu Hitler. »

Question du journaliste : « Vous êtes fiers d’être considérés comme descendants du régime de Métaxas? »

Réponse d’Iliopoulos:  » Une minute que je finisse.  Je vous rappelle qu’en 1941, quand Hitler et Mussolini ont envahi le pays, le KKE (parti communiste) n’en avait rien à faire, car il y avait l’accord Molotov-Ribbentrop. (…) »

Journaliste : « Ne retournons pas en 1940. »

Iliopoulos : « Vous êtes sérieux? C’est vous qui me demandez de ne pas retourner en 1940? C’est vous qui me demandez si je rejette Hitler! » (…)  « Moi je condamne tous les crimes de guerre, qu’ils aient été commis par Hitler ou par Staline. (…) »

Enfin, interrogé sur la question de savoir si un député d’Aube dorée a crié « Heil Hitler » avant que le député Pantzas de Syriza ne le fasse,  il répond en substance  qu’il est inenvisageable (en grec ΄΄αν είναι δυνατον΄΄) qu’un député  d’Aube dorée crie « Heil Hitler » au Parlement grec.

Interrogé sur les insultes proférées en pleine séance parlementaire il répond :

« Si quelqu’un me dit que mon parti est une formation nazie, je ne vais pas le traiter seulement de « ridicule, » mais bien pire.  Ce sont la Nouvelle démocratie et le Pasok  qui sont des Néo-nazis qui se sont soumis à Merkel, avec le Dimar. »

Plus de précisions sur Aube dorée, ici : L’Europe ignore les « Grecs indépendants »… et se fascine pour Aube dorée; et ici : https://europegrece.wordpress.com/2012/04/15/politique-qui-sont-les-extremes-grecs-2eme-partie-de-la-grece-prise-entre-les-extremes-et-les-tentationsexotiques-lue-absente-des-espoirs-grecs/

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans 1- Réactions à la Presse, 9- Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Aube dorée : chronique d’un ratage complet – pourquoi ses opposants sont aussi ses meilleurs militants. (+ mise à jour du 19/05/2013 et traduction d’une interview d’Iliopoulos)

  1. V K dit :

    Non, je n¨aime pas du tout votre argumentaire.
     »Caricatural », dites vous – a propos des gestes et dires du nazi  »Aube dorée » au parlement..Et bien c¨est bien plus grave, et vos propos le prouvent – vous ne pouvez ou ne voulez pas comprendre..
    Quant a l¨exemple de la Serbie – la premiere des guerres impérialistes criminelles de l’OTAN de l’air contemporaine en Europe – renforce davantage ma position sur votre  »traitement idéologique » et conservateur de l¨ordre établi en Grèce. A savoir la poursuite de la tragédie humanitaire pour le peuple, et la perte définitive de notre indépendance nationale.

    • europegrece dit :

      Bonjour.
      Qu’est-ce que vous n’aimez pas dans l’argumentaire de ce billet? Vous trouvez que les « anti-Aube dorée » luttent efficacement contre Aube dorée? C’est sans doute pour ça que leurs pourcentages ne font qu’augmenter? Vous trouvez qu’il était intelligent d’accuser Aube dorée d’avoir crié Heil Hitler, pour finalement s’apercevoir que c’est un député de Syriza qui l’a crié? Vous ne pensez pas que cela va renforcer Aube dorée au lieu de l’affaiblir? Quant aux gestes de quels gestes parlez-vous? Concernant la Serbie pouvez-vous être plus précise au lieu de m’accuser de « conservatisme »? Si Aube dorée prend le pouvoir, le rejet d’Aube dorée par les autres pays isolera la Grèce à un point tel qu’elle se retrouvera seule, comme l’a été la Serbie des années 90, et cela sera catastrophique. Avez quoi n’êtes-vous pas d’accord dans cette affirmation? (ps : attention parler « d’indépendance nationale » en 2013 en Europe, c’est très « conservateur » vous savez 🙂 ) Laissez un peu de côté l’idéologie.

    • europegrece dit :

      Je vous invite aussi à lire cet article de zougla.gr qui critique la façon totalement contre-productive dont le Syriza essaie de s’en prendre à Aube dorée : http://www.zougla.gr/politiki/article/xa8ike-i-mpala

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s