Une médaille d’or malgré la crise

Le Grec Dimitris Chondrokoukis a remporté la médaille d’or de saut en hauteur ce dimanche 11 mars 2012 à Istanbul.

Il a décrit ses conditions d’entraînement : « Les conditions [d’entraînement] sont très mauvaises. Nous n’avons pas de chauffage, d’eau chaude. L’été dernier nous allions nous entraîner et le stade était fermé. (…) La fédération essaie de faire ce qu’elle peut. »

Le père de Chondrokoukis a confirmé les conditions d’entraînement des athlètes grecs et a tenté de diffuser à sa façon un petit message d’espoir en évoquant les capacités de la jeunesse grecque : « Dimitris, ainsi que d’autres jeunes de son âge, au lieu de sortir dans les bars, essaient de faire au mieux pour ce pays. Pas seulement pour l’athlétisme, mais à d’autres niveaux, comme les arts, les sciences et la musique. » « Il ne faut pas ressentir uniquement cette misère, la misère, ce point où certains nous ont conduits, d’avoir honte de dire que nous sommes Grecs et de brandir le drapeau grec. Il y a aussi des choses qui nous font nous sentir fiers. Le peuple grec est véritablement un peuple fier. Un peuple capable, travailleur, avec beaucoup de capacités. »

Advertisements
Cet article a été publié dans 9- Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s