Allemagne : Scandale chez les donneurs de leçons

« Scandale chez les donneurs de leçons »

Un excellent article de Maroun Labaki, Journaliste au quotidien belge Le Soir, principalement chargé des affaires européennes.

La presse française se fait peu l’écho des scandales suscités par les pratiques de certaines sociétés allemandes en Grèce.

Extraits :

« Rappelons à cet égard que le plus grand scandale de corruption à avoir ébranlé Athènes, ces dernières années, concernait Siemens. Les petites combines du géant allemand auraient coûté aux contribuables grecs au moins 2 milliards d’euros. Quelques années plus tôt, les entreprises allemandes HDW et Ferrostaal avaient été mêlées à un autre méga-scandale de corruption, portant cette fois sur l’achat de sous-marins. »

« Il est aussi reproché à la Grèce d’avoir vécu au-dessus de ses moyens, à crédit. Où a-t-elle cependant fait son shopping ? Se souvient-on, par exemple, de la construction du nouvel aéroport d’Athènes, pour un budget de 2,25 milliards d’euros ? Le consortium qui a piloté les travaux était mené par la société allemande Hochtief Aktiengesellshaft. « 

« Il ne s’agit pas d’instruire le procès de l’Allemagne. Mais de rappeler des faits, qui invitent eux-mêmes à la modestie. Qui a donné un premier coup de canif, en 2003, au Pacte de stabilité européen ? « 

« La Grèce a maquillé certaines de ses données nationales, c’est établi. Qui a toutefois rejeté la proposition faite par la Commission Barroso I d’autoriser Eurostat à vérifier les comptes nationaux ? La Grèce avait accepté. C’est l’Allemagne qui a refusé. »

« Plus récemment, qui a freiné des quatre fers, début 2010, alors qu’une action rapide et résolue sur la dette grecque aurait épargné à toute l’Europe les affres de la crise actuelle ? »

« Bref, nous n’avons pas d’un côté les bons et de l’autre les mauvais. Vendredi, le rédacteur en chef du quotidien grec Kathimerini rappelait dans le International Herald Tribune que l’Allemagne n’avait pas été humiliée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Et il lançait cet appel : « N’humiliez pas les Grecs ! »  »

On ne peut que souscrire aux observations de Maroun Labaki et ajouter qu’aux scandales va succéder le pillage, le rachat à bas coup des actifs grecs.

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans 5- Economie & Société, 6- Relations avec les pays du Nord. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Allemagne : Scandale chez les donneurs de leçons

  1. Christiane K dit :

    Merci Maroun !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s